La réponse au surmenage au travail !


surmenage-professionnel-et-la-reponse-estLe syndrome d’épuisement du au surmenage au travail représente l’ultime étape du stress au travail.

C'est l'aboutissement d'un nombre important de sollicitations, de manque de contrôle sur son travail, d'un stress grandissant.

Il faut savoir écouter son corps (ca doit faire au moins 20 fois que je le dis, mais bon comme c'est vrai, il faut bien le répéter).

Le surmenage au travail vous amène donc au Burn out. Epuisement Physique, mental, vous ne récupèrez plus lors des WE et même vous pouver complètement à plat pendant les Vacances suite à la relache nerveuse.

Si vous commencer à ressentir :

  • des troubles du sommeil,
  • des douleurs un peu partout sans raison
  • des maux de ventre
  • un manque notable de motivation,
  • un isolement,
  • une perte de l’estime de soi
  • des troubles psychiques.
  • des problèmes de peaux, de l'eczéma etc ...


L'idéal est de les voir venir. N'attendez pas d'être en plein surmenage professionnel, essayer de le gérer avant. 

Apprenez à dire Non, même si ça ne vous fait pas plaisir.

Rendez vous ce service !

Si vous passez ce stade, vous pouvez effectivement consulter un médecin, mais ce n'est pas suffisant.
Faites vous aider.  Le mieux est encore d’éviter que le surmenage au travail s’installe.

Vous pouvez sensibiliser vos équipes au signe du stress. C'est comme une démarche Qualité, c'est une démarche qui se partage !
C'est une prestation que nous pouvons assurer dans vos locaux.


Surmenage au travail : Des signes qui ne trompent pas


surmenage-profesionnel-des-signesLe surmenage professionnel ou syndrome d'épuisement professionnel est profondément lié au travail et en particulier au travail dans les pays à culture "Occidentales". Il est caractérisé par une incapacité à gérer la pression et/ou un stress important, c'est le surmenage Professionnel.

La fatigue intense qui s'ensuit est caractérisée par le manque d'énergie, c'est comme si vous étiez à plat aussi bien au niveau mental que physique d'ailleurs.

Ce sont deux des principaux symptômes du burn-out.

Le surmenage professionnel conduit aussi vers d'autres troubles, comme des troubles du sommeil, qui sont révélateurs d'un état de stress. Il y a aussi d'autres indicateurs qui peuvent vous aider à pressentir un surmenage professionnel (angoisses répétées, douleurs dans les articulations, mal de dos ou de tête, mal de ventre ....).

Quand on est dans une zone de surmenage professionnel, on est aussi souvent dans une zone de difficultés de concentration et/ou de problème de mémoire. On tombe aussi dans un sorte de lassitute avec perte du gout au travail et la procrastination suit.

Paradoxalement, les gens qui souffrent de surmenage professionnel voire de burn out font preuve d'un présentéisme très fort. Il espère combler leur inefficacité en faisant des heures en plus. 

Le surmenage professionnel s'exprime aussi par des accès violents de colère dirigés contre ses proches (collègues, famille..) contre le matériel (photocopieurs, téléphone, ordinateurs....) et en extrème limite contre lui même (Suicide).

Ralentir va tuer votre Surmenage professionnel.


surmenage-professionnel-ralentirEncore une tranche de vie ! Vous allez vous y reconnaitre ou reconnaitre un de vos amis ou collègues. Nous sommes "encore" à deux doigts de gros travaux pour les Congé d'Aout (j’en ai déjà parlé). Effectivement nous rénovons les installations ou nous mettons les nouvelles en place pendant que les salariés ou au moins une majorité des salariés sont en vacances. 

Les plans ont été faits, on est à la bourre (vous connaissez). Nous sommes encore en train de consulter pour les achats des prestations et nous sommes pourtant déjà début juillet pour des travaux qui se déroulent sur Aout.

Tout le monde est sous pression quasiment tout le monde vie une période de surmenage professionnel ! Est ce que ça vous est déjà arrivé, le surmenage professionnel. Ce genre de surmenage qui vous réveille quelques fois la nuit avec des idées du boulot.

Un conseil, levez-vous écrivez ce qui vous passe par la tête, dessinez etc … mais videz votre tête de cette ou des ces idées, vous ne pourrez pas vous rendormir sinon !

Donc, tout le monde est en boule, sur les nerfs, les mails passent et repassent en copie à "la terre entière" (vous savez ce genre de mail parapluie qu’on déteste recevoir, parce qu’après il faut expliquer à tous les correspondants les pourquoi et les comment du projet … et c’est une perte de temps suplémentaire ….)
Les téléphones sonnent sans arrêt avec des ordres et des contre-ordres.

Tout le monde court et s'active un peu comme une fourmilière dans laquelle vous auriez mis un coup de pied.
Elles aussi elles doivent stresser à ce moment là non ?


D’un autre coté le client aussi commence à s'inquiéter de la bonne fourniture de ses nouvelles installations. Il stresse si ces installations ne redémarrent pas ! Délais, réunions, nous sommes en plein surmenage professionnel pour tout le monde.

Alors que pouvez vous faire ?

Personnellement dans ces phases incroyables il n’y a qu’une chose qui marche vraiment, Ralentir.
Contre le surmenage professionnel, il n’existe qu’une chose qui marche bien, Ralentir.

Si vous connaissez la CNV, c’est exactement la même démarche.
Ce qui va tuer sur place votre surmenage professionnel c’est votre ralentissement.  Ca semble contradictoire et pourtant !
En vous imposant un ralentissement et en l’imposant aux autres qui sont autour de vous,
donner vous le temps de collecter la bonne information, de la faire valider, de ne pas bouger si elle n’est pas bonne, faites le savoir, expliquer pourquoi et pourquoi vous refuser de perdre énergie et temps dans un surmenage inutile.
Valider, avancer posément, donner aux autres de bonnes informations, un bon travail de qualité.
C’est en retard ? Négociez le planning contre une meilleure prestation de votre part, et encore une fois expliquer pourquoi !
Prenez le temps de communiquer et de vous organiser sereinement !

"Ralentir tue sur place le surmenage professionnel !
Je reviendrai sur ce point dans un autre article, c'est essentiel !"


stress, surmenage et burn-out, la dangereuse escalade


surmenage-professionel-balerineStress, surmenage professionnel, burn-out : Ces termes se ressemblent, nous les mélangeons certaines fois.  Pourtant, on peut dire que ces trois mots sont aussi les trois marches vers le Burn out professionnel.

Stress, surmenage professionnel, burn-out,
3 marches à comprendre pour ne pas les vivre !


Il s'agit assez simplement d'une escale de tension, puis surmenage professionnel qui si il s'avère prolongé fini en burn-out professionnel.

Certains diront que c'est un mal du siècle, moi je pense que c'est une écoute de soi, un soin de soi qui manque.

Il y a souvent un fossé entre ce que vous désirez et ce que vous subissez de votre entourage. De la même manière, Il y a souvent un décalage, voir un décalage important entre votre réaction à l'événement et sa grosseur/importance réelle. 

Vous êtes stressé, nous sommes tous stressé ! Crise de nerf au travail, à la maison avec vos enfants, votre moitié, un événement bénin comme un retard à un rendez vous et vous avez tendance à exploser.
Le surmenage professionnel quand le travail s'accumule est la situation la plus fréquente, mais le Surmenage familiale si vous êtes surchargé à la maison ou dans le contexte familiale n'est pas en reste non plus.

Ces montées de stress, répétitives, de plus en plus aigüe conduisent la personne à un moment donné à tout claquer. Troubles du sommeil, fatigue, irritabilités ... plus rien ne passe, le verre est plein et la prochaine goutte d'eau conduira à l'explosion.

La suite logique d'un surmenage professionnel non reconnu ou non pris en compte et le Le burn-out, une maladie professionnelle.

Le burn out désigne les dépressions liées à un surmenage extrême au travail. Quand on est au niveau du burn out , malheureusement le ressort de la personne, sa capacité à repartir ou à rebondir est endommagé, au moins dans l'immédiat. Il faut alors que la personne reconnaisse son état, ce qui n'est déjà pas une évidence, et que ensuite elle décide d'agir pour se "reconstruire".

La personne est émotionnellement épuisée, elle se coupe elle même du monde.
Elle est persuadée de son peu de valeur.


Une telle maladie entraine des dommages sur le plan hormonal, sur le système immunitaire.…
Tout ça parce qu'on a pas su s'arrêter au moins au stade du Surmenage professionnel !


Phase normale (sans surmenage professionnel) :


surmenage-professionnel-heureuxPour les personnes qui sont déjà en surmenage professionnel, listez les points que vous avez eu et que vous n'avez plus.
Cette liste ci-dessous n'est pas exhaustive, vous pouvez la compléter avec vos propres proposition, mais vous pouvez la prendre telle que comme première base :

  • Je me sens très impliqué dans mon activité qui me passionne.
  • Je me lève le matin et je suis content de me rendre à mon travail.
  • Je trouve beaucoup d'intérêt et de stimulation avec mes collègues, mes clients, mes fournisseurs etc ....
  • J'ai une liberté d'action dans ce que je fais !
  • Mon travail me sollicite tant au niveau physique que 
       nerveux mais me donne en retour de la satisfaction
  • J'ai de la reconnaissance pour le travail que j'effectue.
  • J'éprouve de la confiance en moi et je sens la confiance des autres envers mois.
  • Je suis satisfait de ma rémunération et des facilité que j'ai au travail 
  • Mes collègues aime partager avec moi mon expérience et leur l'expérience. L'ambiance est bonne.
  • J'ai une autonomie suffisante pour mes activités salariés, quand j'ai un doute je pose la question.


Autant de comportements de satisfaction qui montrent bien l'absence de surmenage professionnel
ou d'épuisement professionnel. Nous en sommes loin puisque, ici,
visiblement la personne s'épanouit au travail avec ses collègues.

Phase 1 du surmenage professionnel


surmenage-professionnel-motsLes contraintes et les sollicitations deviennent lourdes (aussi bien physiques, que nerveuses ou émotionnelles), on entre dans une première phase qui n'est pas encore le surmenage professionnel.

-  Je travaille plusle jeu en vaut la chandelle.
- Je dois réussir et faire un effort supplémentaire, je le peux.
- Il faut que j'atteigne cet objectif, on me le demande.
- Je saute ma pose casse-croute pour finaliser ce dossier, j'ai quasiment fini.
- Ce matin j'ai pris sur le pouce mon petit déjeuner pour pouvoir
   commencer plus tôt !
- J'ai demandé à mon épouse de s'occuper de notre fille ce soir pour
  son cours de Patinage, je vais sans doute sortir plus tard que prévu.
- Je vais téléphoner à Paul, je n'irai pas ce soir au basket m'entrainer.


Donc pour atteindre vos objectifs vous commencez à shunter différents moments de la journée: repos, activités personnelles ou familiales.

En fait vous "pompez" dans vos réserves de temps, vos ressources, pour passer des caps plus ou moins difficles dans votre journée.

Vous commencez à vous rapprocher du surmenage professionnel et de l'épuisement au travail.


Phase 2 du surmenage professionnel


surmenage-professionnel-hopitalNous y sommes !

- Je ne suis plus en capacité de continuer à gérer
  correctement toutes mes activités.
- Je suis continuellement à bout. J'arrive au bout de
  ma résistance physique et mentale.
- Je n'arrive plus à mémoriser les infos.
- Je me sens fatigué.
- Par contre, je ne veux pas montrer cette faiblesse.
- Je ne veux pas non plus montrer cet échec sur
  les engagements que j'avais pris.




Nous sommes dans la phase ou le surmenage professionnel prend le pas sur le reste de vos activités, de vous même.
Je m'enfonce dans le surmenage professionnel en croyant bien faire, en croyant que c'est le bon chemin pour moi, mon travail, ma famille etc ....

Je pense qu'au final je m'en sortirai, d'ailleurs ai je le choix, afin de répondre aux exigences de mon environnement et des personnes que j'aime.

Le surmenage professionnel s'intalle de manière insidieuse, pas après pas, chaque jour de la semaine et on s'y habitue sans s'en rendre compte.


Phase 3 du surmenage professionnel


  • Je n'en  peux plus,
  • Je n'y arrive plus,
  • je "pédale dans la semoule" .
  • Je suis dépassé aussi bien physiquement, qu'intellectuellement.


Je n'ai pas réussi, je vis ça comme étant ma faute, comme un échec, je n'ai pas été à la hauteur...
Ce sont  les sentiments qu'on un certain nombre de personne. Si ces sentiments sont passager ce n'est rien, ne vous en inquiétez pas. Tout le monde à ce type de coup de pompe, de baisse de moral. Vous n'êtes pas en surmenage professionnel, vous avez juste un passage à plat.

Le problème c'est quand vous ressentez ces sentiments de façon continue et là vous pouvez vous poser la question de savoir si oui ou non vous ne seriez pas en position de surmenage professionnel.


Phase terminale du surmenage professionnel - le Burn out.


surmenage-professionnel-bancCette fois je suis arrivé à la dernière phase du surmenage professionnel - phase terminale le Burn out.
A ce stade, je n'ai plus qu'une chose à faire : craquer.

C'est souvent un moment qui commence par une absence totale de réaction à tout.
Plus rien ne nous fait bouger, on ne sait plus

ou on est ! On a atteint la phase ultime du surmenage professionel.


Pour certaine personne ça peut être une déconnection totale, la personne se retrouve à un moment ou elle à un vide complet, elle ne sait plus ce qu'elle fait là, sur ce parking, devant son ordinateur, au restaurant avec ses collègues...., pour d'autre c'est un arrêt pendant une demi heure, une heure, ou plus, pendant lesquelles elle ne va strictement rien faire. C'est la blanc !



Pour une amie, ça a été l'envie de se mettre avec sa voiture dans la barrière de sécurité de l'Autoroute. Vous êtes alors au bout du rouleau, au bout du surmenage professionnel, vous venez de craquer. Immédiatement après elle est passé voir son médecin qui l'a tout de suite arrêtée.

Si vous venez de vivre un événement de ce type, rassurez vous,vous n'êtes pas le premier ni le dernier et même si ça peut prendre du temps on en revient !

Conséquences possibles du surmenage professionnel :


surmenage-professionnel-consequences-possiblesUne période de surmenage professionnel plus ou moins longue selon la personne qui la subit peut avoir des répercusions dans toutes les phases de la vie. que ce soit au travail ou à la maison.

On ne sait pas encore dire à partir de quel moment le stress s’installe de façon chronique chez un individu en particulier. Certains individus sont plus résistants que d'autres au surmenage professionnel, au même environnement stressant, etc ...  les experts cherchent à comprendre pourquoi ?

Toujours est -il que la personne peut glisser vers la dépression.

Certains vivent des phases d'anxiété, peuvent souffrir de troubles nerveux, d'excès ou d'absence d'alimentation, d'utilisation abusive de tabac etc ...


Certains ont des pensées suicidaires, certains s'épuisent tellement au travail qu'ils y laissent leur vie. il en va ainsi en particulier des personnes qui font des arrêts cardiaques brutaux sur leur lieu de travail, c'est ce qu'on appelle aussi la mort subite (en japonais : karoshi). 

Des études montrent que le stress chroniques entraineraient aussi des dérèglements sur le plan physique.
L'obésité, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 ont une certaine corrélation avec l'augmentation du stress.


Certains experts recherchent des marqueurs biologiques qui permettraient de repérer les personnes qui vivent un stress chronique. De cette manière il serait à leur avis possible d'agir avant que les problèmes de santé n'apparaissent.

Ces marqueurs pourraient être : 
Le taux sanguins de cortisol, d’insuline, de protéine C-réactive, de cholestérol et de triglycérides, la tension artérielle

Introduction au surmenage professionnel :


surmenage-professionnel-le-verre-deauLe surmenage professionnel dépend de la réponse selon la personne, de sa capacité à vivre ou à résister, à s'adapter à un certain nombre de contraintes, de sollicitations, d'exigences, de satisfactions ou encore de plaisirs.
De "ces réponses" vont dépendre directement le surmenage professionnel qu'elle va subir !

Ce qui va vous surmener vous, ne surmènera pas votre collègue de la même façon.

Le surmenage professionnel s'ajoute aussi à la charge de vie de tous les jours. Vous pouvez bien sur cumuler un surmenage dans votre vie privée et un surmenage professionnel.


Le souci c'est qu'à un moment cette surcharge ne sera plus gérable. C'est la goutte qui fait déborder le verre et à partir de ce moment-là, vous allez perdre le contrôle de l'ensemble des événements et continuer de subir le surmenage.
Vous allez retrouver ci-dessous différentes remarques qui, je l'espère, vous aideront dans votre réflexion.

N'hésitez pas à partager votre souci ou votre problème. Ne pas rester isolé et si c'est difficile d'en parler, appeler une personne dont c'est le métier et en qui vous avez confiance. Ne laissez pas le surmenage professionnel prendre encore plus le dessus. Vous pouvez agir déjà maintenant !

Surmenage professionnel et manuel médical !


surmenage-professionnel-dsm-manuelPremière constatation :
L’épuisement professionnel ou surmenage professionnel entre dans la catégorie des troubles d’adaptation.

Il n’est pas reconnu (pour le moment, mais beaucoup oeuvre pour que ce soit le cas)
comme une maladie mentale,
et ne figure donc pas dans le DSM IV, le manuel médical des troubles mentaux.

L'Avenir nous en dira plus !




Le surmenage professionnel tue 1600 personnes par jour en Chine ?


surmenage-professionnel-chine-2Comment est-ce possible !

Li Jianhua était en train de travailler sur un dossier urgent pour le lendemain quand il est mort d'épuisement devant son ordinateur à seulement 48 ans. Cet événement n'est malheureusement pas anecdotique en chine ou chaque année environ 600 000 chinois meurent de surmenage professionnel.
C'est un des résultats de La course effréné de La Chine communiste vers la recherche du profit.



Nous n'en sommes pas encore là dans nos pays, même si la pression monte de plus en plus en mettant chaque jour les salariés un peu plus en surmenage professionnel pour finir en épuisement professionnel.



En chine, l'inquiétude monte, au moins au niveau de l'opinion publique. Un employé a évoqué sur le réseau social chinois Weibo, des tâches « impossibles à finir sans heures supplémentaires ». Son témoignages a été suivi de près de 30 000 commentaires. En chine, le Directeur de l'organisation mondial du Travail estime qu'en à lui que « les heures supplémentaires excessives deviennent un problème pour le pays. Cela représente un vrai danger physique et mental. »
C'est la Chine, manufacture du monde avec ses excès. Mais chez nous en Europe et en France ou en sommes nous du surmenage professionnel.

En Europe ,en Aout 2013 à Londres, un stagiaire surmené dans une entreprise est décédé . Depuis le début de son stage il multipliait les nuits blanches et le jour de son décès il sortait juste d'un période de 72 heures de travail non stop.Il n'y a donc pas que la Chine, pas que les employés mais aussi le stagiaire, une population qui est là pour apprendre en travaillant qui est sollicité.

Le surmenage professionnel tue, mais sans doute pas directement… avec des facteurs supplémentaires comme le prise de médicaments pour tenir le coup ou avec une faiblesse du métabolisme comme une insuffisance cardiaque etc...
« La fatigue va engendrer des troubles métaboliques qui vont diminuer les défenses immunitaires (…) La privation de sommeil est en effet dangereuse en ce qu’elle peut faire monter et chuter la tension artérielle, rendre le cœur plus instable, introduire des variations glycémiques, modifications qui mettront en danger le sujet s’il est déjà vulnérable » précise le docteur Sylvie Royant-Parola, spécialiste du sommeil, et présidente de l’Institut Morphée.

De son soté le docteur Patrick Légeron, psychiatre et fondateur du cabinet Stimulus évoque le karôshi (Karo signifiant "mort", et shi "fatigue au travail") qui est un terme japonais qui désigne le décès par excès de travail lié à un infarctus ou une hémorragie cérébrale chez les cadres de 25 à 40 ans.  Le stress entraîne une stimulation trop importantes et prolongée des glandes surrénales (qui produisent des hormones telles que l'adrénaline et le cortisol) provoquant l'arrêt de leur fonctionnement.

Or, elles sont indispensables au bon fonctionnement du coeur... Un stress intense et prolongé peut, dans ce cas, être la cause directe de la mort.  On a déjà vu des responsables foudroyés lors de réunion stressante.


Au Japon ce syndrome du "surmenage professionnel" est reconnu comme maladie professionnelle
et ce depuis les année 1970.
En France ce n'est toujours pas le cas, mais les mentalités changent.


C'est lundi, je suis en plein surmenage professionnel !


surmenage-profesionnel-cafetiereC'est Lundi, j'ai passé un WE en famille fatiguant. En fait je n'ai pas fait grand chose de tout le WE. Nous nous sommes levé tard ce matin. Nous nous étions aussi couché tard la veille. Ensuite c'est la course, la petite est déjà debout devant la télé recroquevillée sur elle. "tu me fais mon lait chaud !" A dix ans elle ne mettrait toujours pas de sa propre  initiative la casserole sur le feu avec du lait. Non c'est pour moi. course aux magasin pour l'approvisionnement de la semaine (du moins on le pense). Ensuite retour à la maison. Préparation du repas. La même demande ce qu'on mange et dis qu'elle aime pas. Départ à 14H pour emmener la grande et la petite au scout, Pionier et louveteau.

Le temps de revenir et je découvre que le site que je mets en ligne, n'y est pas, mais alors pas du tout. J'ai beau vérifier les paramètre FTP et d'hébergement Rien. J'ai mal à la tête. Est ce que je ne suis pas en plein surmenage professionnelle à la maison ? C'est l'heure d'aller cherche les scouts, re course en voiture. Ceci n'est pas contente des jeux qu'elles à fait, l'autre me dit qu'elle n'aura pas le temps de voir ses copains si on va en ville pour lui acheter un PC (le précedent qui était celui que sa grand mère lui a donné à rendu l'âme). C'est moi qui court, c'est pour elles et c'est moi qui gène. Merde alors !


Surmenage Professionnelle ou surmenage Familiale ? J'ai noté les paramètres importants pour l'achat d'un PC, après avoir recherché des références sur le Web, vendredi soir, c'est le tour des magasins avec la Grande. Au second magasin que nous visitons, nous tombons sur une Opérations soldes. Wouah, super produit avec 25% dessus et avec les bons de mon CE, je vais faire encore 10% de gains supplémentaires. Il ne reste que le modèle en exposition. On le prend ! Ca fait maintenant 1 mois que la Grande me tanne avec ce Nouveau PC, maintenant c'est une chose de moins à gérer ! On fait le repas, on discute, on regarde "les zinzins" à la télévision et on se couche.

Dimanche.  La petite arrive dans la chambre alors que je me rapprochait de mon épouse. Elle chahute, elle veut jouer. Moi aussi , mais pas avec elle, du moins pas maintenant. "tu mes fais mon lait ?" C'est tous les matins alors ?

on se lève, mon fils m'apprend qu'un copain vint cette après midi. C'est prévu ça ? Bref, on mange, je continue de m'arracher les cheveux sur le problème de connection sur mon site WEB. On goute, le copain est là. Surmenage tout court, ou Surmenage Professionnel ?

On dîne, on se couche, tard (pour ne pas changer) et sans solution pour le fameux site. Je dors mal.
Debout c'est Lundi, "tu me fais mon lait ?". etc ...

J'arrive au boulot, je croise mon collègue et je prends un premier café.
 - Ca va ?
- Non, je me sens pas bien, j'ai des frissons et toi ? Ca va, j'ai pas bien dormit mais ça va !
Le téléphone sonne, je decroche... une journée d'emmerdes. Il y a des jours comme ça. Ca ne va pas. Le client, le collègue, l'ambiance etc ...

Et on va me dire que ce n'est pas du surmenage Professionnel ?
En fait, en regardant quelque fois nos journée, nous devrions faire la part des choses entre, le vrai surmenage professionnel, les contraintes de la journée de travail, et le surmenage de notre environnement (famille, voisins etc ....).
On craque souvent par effets cumultaif, pas que pour surmenage professionnelle.


Et aujourd'hui, ou plutôt ce soir,
comme j'écris ce texte, je suis plus dans le surmenage familiale que le professionnel.